À quoi ressemble le shopping social sur cinq plateformes populaires

À quoi ressemble le shopping social sur cinq plateformes populaires

Les plateformes de médias sociaux sont en passe de devenir des canaux établis pour le commerce électronique. Cela est particulièrement vrai en Asie, où les sites intégrés de réseaux sociaux, de points de vente au détail et de communications dépassent de loin la tendance mondiale en matière de flou entre la socialisation et les achats.

Pour un excellent exemple de social shopping, il suffit de regarder ce que Alibaba a accompli. Alibaba, qui était autrefois un simple marché en ligne, intègre désormais le divertissement social à l’expérience de vente au détail en ligne via des groupes de discussion spécialisés dans lesquels les utilisateurs peuvent partager des informations et des recommandations sur les produits, ainsi que des vidéos en streaming avec des tests et astuces de produits interactifs.

L’entreprise rapporte que, grâce à de telles innovations, les utilisateurs lancent maintenant l’application Taobao d’Alibaba sept fois par jour en moyenne .

En effet, l’essor du social shopping est intrinsèquement lié à la croissance explosive des appareils mobiles. Les consommateurs d’aujourd’hui, en particulier les jeunes générations, se connectent de plus en plus à des personnes et à des informations via des applications mobiles plutôt que via le navigateur Web traditionnel; choisissant de lire les nouvelles, de parler à des amis et de magasiner sur une application.

Les données de Worldpay ont révélé que 71% des acheteurs dans le monde utilisent des applications mobiles pour effectuer leurs achats, ce qui s’explique principalement par la rapidité et la simplicité.

Les consommateurs interagissant de plus en plus avec le monde en ligne via les téléphones mobiles et les applications sociales, il devient désormais impératif pour les détaillants de tirer parti de la puissance des plateformes sociales. Les marchands ont aujourd’hui besoin d’une stratégie puissante pour générer de réelles opportunités d’achat via les réseaux sociaux, sinon ils seront laissés pour compte.

Le social shopping est plus efficace lorsqu’il est adapté à la plateforme en question. Voici un aperçu rapide de l’achat en ligne sur cinq des sites de réseautage social les plus populaires en Asie-Pacifique:

Instagram

Instagram a récemment lancé des fonctionnalités vidéo longue durée, un autre signe que Instagram est en train de devenir un canal de commerce électronique bien établi. En offrant à ses utilisateurs la possibilité de créer et de regarder des vidéos intégrales optimisées pour la visualisation sur mobile, le service de réseau social ouvre de nouveaux moyens de présenter les produits que les consommateurs veulent.

Pour les détaillants, il s’agit d’une occasion importante de nouer des relations avec des clients potentiels via une plateforme sociale. Les instagrammers sont déjà habitués à l’idée d’acheter des produits en ligne et le potentiel de diffusion d’annonces vidéo reliées directement à des produits ne peut qu’accroître leur propension à acheter.

Facebook

Pionnier du social shopping, Facebook a toujours indiqué la voie à suivre pour intégrer des publicités, des opportunités de vente au détail et des moments sociaux au même endroit. Un exemple clé est l’application Facebook Store, que les marchands peuvent configurer en quelques clics et permettre aux utilisateurs d’acheter des produits sans jamais quitter l’application Facebook.

Ce type d’expérience intégrée dans les réseaux sociaux, les achats et les paiements est essentiel, car les consommateurs d’APAC sont parmi les plus susceptibles d’abandonner leurs paniers d’achat en ligne. Grâce à la navigation, aux achats et aux paiements sans friction sur une plate-forme sociale comme Facebook que les consommateurs connaissent et aiment, les détaillants auront de meilleures chances de conversion.

Snapchat

Après avoir introduit une série d’outils de réalité augmentée (RA) à la fin de 2017, Snapchat fait à nouveau un gros pari sur l’avenir de la RA et de la téléphonie mobile avec une nouvelle expérience de la RA achetable. Le social shopping présente trois caractéristiques de base: une fonctionnalité “site Web” qui permet aux consommateurs d’accéder directement à une page promotionnelle ou à une page d’inscription en appuyant simplement sur un bouton; une fonctionnalité “vidéo” permettant aux utilisateurs de visionner une bande-annonce rapide ou une vidéo de démonstration; et une fonctionnalité d’installation qui aide les utilisateurs à installer rapidement l’application d’une marque. Alors que Snapchat continue d’explorer la possibilité d’une expérience vestiaire AR, les détaillants surveilleront de près l’évolution de la situation sur le réseau social.

WeChat

En Chine, près d’un utilisateur WeChat sur trois ( 31% ) utilise déjà l’application de messagerie pour les achats effectués. Les détaillants peuvent créer des annonces shoppables, tandis que les consommateurs eux-mêmes sont habitués à partager des liens d’achat et des codes QR au sein de groupes de discussion sociaux.

Bien entendu, l’un des principaux facilitateurs du social shopping sur WeChat est la présence de son propre service de paiement, WeChat Pay, offrant aux clients une expérience de paiement transparente, sécurisée et en un clic. Les commerçants de WeChat sont également en mesure de poursuivre le processus d’achat même après le paiement en envoyant aux utilisateurs des remises personnalisées et des liens vers des jeux sociaux auxquels ils pourraient participer en fonction de leur achat.

Facebook Messenger

Bien que techniquement un sous-ensemble de Facebook, les détaillants ont beaucoup à gagner à considérer Facebook Messenger comme son propre canal social offrant ses propres opportunités uniques de commerce social. Facebook Messenger aide les marques à utiliser des robots pour communiquer avec les clients et obtenir des ventes via le bouton “Acheter” intégré à l’application. Les marques peuvent même payer pour diffuser des publicités sponsorisées aux utilisateurs – tant qu’ils ont déjà collaboré avec la marque. En supprimant les frictions entre la communication et les achats, Facebook Messenger est en passe de créer une nouvelle vague de «commerce conversationnel».

À mesure que l’avenir de la vente au détail en ligne évolue, les réseaux sociaux continueront sans aucun doute à jouer un rôle important dans nos achats en ligne. Les commerçants qui souhaitent capitaliser sur les possibilités du social shopping doivent garder à l’esprit deux valeurs essentielles: le plaisir et la commodité. Lorsque la navigation et l’achat sont considérés comme une extension naturelle et agréable des médias sociaux, les consommateurs seront plus susceptibles de finaliser leur achat et de revenir pour plus.

Laisser un commentaire